Thomas Wallyn est le concepteur du Longe Côte dont l’origine remonte à 2005 et à l’élaboration d’une méthode de musculation en mer avec pagaie. A ce titre, il s’est battu pour que la dimension sportive du Longe Côte perdure et progresse. L’invention du Longe Up n’y est pas étrangère.

« Il manquait certainement un outil permettant de faire le lien entre pagayeurs et non pagayeurs, un outil plus accessible techniquement et permettant à tout un chacun de se faire plaisir tout en travaillant efficacement les membres supérieurs. Je défends une vision plurielle du Longe Côte : Sport santé, sport complet »

Bien souvent mis en avant au titre d’inventeur de la discipline, Thomas n’oublie pas ce qu’il doit à ses amis des Sentiers bleus qui ont consacré bénévolement plusieurs années à structurer la discipline, organiser les formations, les championnats et permis le rapprochement avec la Fédération Française de Randonnée, aujourd’hui partenaire. Aux côtés de Hervé Benoit-Chieux ( co-fondateur du premier club de Longe Côte en France) puis de D. Truy, il a contribué à l’émergence des comités régionaux , défini le contenu de la formation, et organisé le code des courses qui sert aujourd’hui de socle à la pratique sportive.

« J’aimerais ici remercier les personnes qui ont compris l’importance de définir une pratique tous publics et d’en préserver les fondamentaux. Il y a bien sur nos « maîtres longeurs » (distinction accordée aux deux Présidents Sentiers bleus cités plus haut) mais également les présidents de clubs , les arbitres et encadrants venus spécialement se former à une discipline qui ne s’improvise pas. Remercier les pionniers de la compétition ( Boulogne, Bray dunes, Omaha, Cannes, Hyères..) de l’arbitrage et de la formation, domaine aujourd’hui activement représenté par Marie-Christine Presse. Avec une pensée toute particulière pour les amis de Bray Dunes et de Zuydcoote  auprès desquels il apprécie toujours de longer. »